HESAV

La sexualité dans les soins, un tabou ?

Le 1er février 2018, HESAV invite les soignants à sa deuxième Journée sur la santé sexuelle à tous les âges de la vie. Vie sexuelle, intimité, intrusion et limites dans le cadre de la relation de soins : autant de thématiques qu’il est nécessaire d’aborder avec les étudiants et les professionnels de santé.

Soins et sexualité

Exerçant des professions très intrusives, face à des patients au corps souvent dénudé et touché, quelquefois de manière intime, comment les soignants peuvent-ils gérer cette proximité tout en maintenant le cap de la dignité et de l’éthique ? Cette question essentielle sera développée lors de la deuxième journée de conférences et d’ateliers « Sexualité dans les soins ».

 

Pour les organisatrices Charlotte Gardiol et Patricia Dupuis, maîtres d’enseignement à HESAV, « la sexualité reste le grand tabou dans les soins et c’est un sujet difficile à aborder. « D’une part, le patient face à la blouse blanche se sent asexué : en chemise de nuit, il devient un corps, et même une maladie, avant d’être une personne ». Est-il possible que l’un ou l’autre ressente du désir ? Faut-il en parler ? Avec quels mots ? « D’autre part, les traitements comme les maladies ont, plus fréquemment qu’on ne le pense, un impact sur la vie sexuelle et de couple. » De plus, le patient n’ose pas aborder ces sujets. Dès lors, convaincre les soignants qu’il faut parler de sexualité même dans des pathologies où l’on ne s’y attend pas est un défi actuel.

 

Se former : un besoin

Les étudiants, tout comme le personnel soignant en activité, manifestent de plus en plus le besoin d’être informés et formés, pour mieux gérer leurs propres ressentis tout en apportant écoute et soutien aux patients atteints dans leur besoin de sexualité et/ou d’intimité. C’est pourquoi HESAV, en partenariat avec PROFA, a mis sur pied ces rencontres novatrices qui abordent la problématique sous plusieurs angles.

 

La journée s’adresse aux étudiants HESAV, ainsi qu’aux partenaires et aux professionnels de santé déjà en fonction. Inscriptions jusqu’au 26 janvier 2018. 

Flyer de l'évènement