HESAV

Jun 28, 2018

Le module à option "Soins à l'enfant et à la famille" fait le lien entre formation théorique et pratique soignante

La formation des futurs soignants reste ancrée dans la réalité du terrain. A tel point qu’elle peut aussi développer des outils potentiellement utiles aux services de soins. Organisatrice d’un module à option pour les étudiants en 3ème année de Soins infirmiers  dédié aux « Soins à l’enfant et la famille », Frédérique Espuña, maître d’enseignement à HESAV, en a fait l’expérience. Découvrez son témoignage et celui de Valérie Geiser, infirmière spécialisée de l’unité de cardiologie pédiatrique du CHUV.

Frédérique Espuña, maître d’enseignement HESAV

Quels projets ont été développés ?

Pour valider ce module de fin de formation Bachelor, une présentation orale est demandée aux étudiants, par petits groupes (3/4). A noter qu’il s’agit de participation mixte, ces modules étant ouverts à la fois aux étudiants HESAV et HEdS-La Source. Cette présentation face au reste de la classe vise à traiter de nouveaux sujets ; ceci permet aux étudiants d’aborder des problématiques de pédiatrie qui leur tiennent à cœur [le module ne pouvant pas tout aborder en pédiatrie] et de démontrer les compétences qu’ils ont acquises, en reprenant dans leur présentation des concepts qu’ils ont travaillé durant ce module.

Avec l’équipe d’enseignantes de ce module, nous avons décidé cette année, de mettre en avant, dans cette validation, la créativité des étudiants. En effet, une partie importante de la note est accordée à cela. La créativité dans le monde des soins est une qualité requise, ceci particulièrement en matière de soins pédiatriques. Nous encourageons l’expression de cette créativité durant tout le module, particulièrement lors des nombreux exercices de simulation. Nous ne souhaitions donc pas de « discours figé » devant le groupe, même accompagné d’un joli diaporama…

Nous avons été agréablement surprises par les talents créatifs de nos étudiants. Certains ont joué des scènes de leur vie de professionnel-le /soignant-e, d’autres ont réalisé des films. Tout ceci était riche d’apports scientifiques et professionnels, mais également bercé d’humour et de sensibilité. Ça a été une journée de validation extrêmement intéressante pour nous et pour tous les étudiants. Je suis heureuse de constater que, quand on laisse libre cours à la créativité de nos étudiants, on peut être ébloui par leurs talents !

Un projet particulier a retenu votre attention, pourquoi ?

Un groupe d’étudiantes formé de Deborah Camina, Cassy Neyroud, Talitha Favre et Emilie Coronel,  a choisi de travailler sur les difficultés personnelles et familiales d’un enfant avec une pathologie cardiaque congénitale, nécessitant une greffe de cœur.

Elles ont réalisé et présenté un Whiteboard Story  racontant l’histoire d’une petite fille et de sa famille dans cette situation. La qualité de leur animation-vidéo est excellente ; elles ont su mettre en commun leurs nouvelles connaissances apprises sur le sujet, leurs compétences acquises dans le module (sur l’approche systémique requise, sur la manière de faire de l’éducation thérapeutique,…), le talent de dessinatrice de l’une d’entre elles (Deborah), les voix de celles d’entre elles pouvant correspondre aux différents âges de cette petite fille…

Ceci nous a fait réaliser que ce travail -comme d’autres de la journée d’ailleurs- peut directement devenir un outil utile pour les professionnels du terrain qui côtoient des familles avec cette même problématique.

Dès lors, nous avons pris contact avec l’infirmière spécialisée de l’unité de cardiologie pédiatrique du CHUV, Valérie Geiser, afin de proposer ce précieux outil.

Valérie Geiser, infirmière spécialisée de l’unité de cardiologie pédiatrique du CHUV

Un film comme celui mis sur pied par les étudiantes serait-il un outil utile dans la pratique sur le terrain ? pourquoi ?

Ce film est très intéressant. Il est en cours de visionnage par les autres professionnels du service, afin de voir les éventuelles adaptations selon son utilisation.

Il est très ludique et cette manière visuelle de transmettre des informations permet de faciliter l’explication de la pathologie, des examens s’y rapportant, de l’opération nécessaire, du déroulement de l’hospitalisation. C’est un outil pour l’éducation thérapeutique.

L’idée d’informer à l’aide de Whiteboard Animation est géniale en pédiatrie car les enfants et adolescents en sont très friands et ceci est donc adapté à leur manière de communiquer. Ils ont envie et plaisir de voir ces séquences et en retiennent donc mieux les messages.
IMG_4329

Frédérique Espuña, Déborah Camina, Cassy Neyroud, Talitha Favre, Emilie Coronel (absente de la photo).

>> Découvrez leur film sur Youtube !